Vous êtes ici : Accueil > Besoins Educatifs Particuliers > Observatoire - Maintien - Redoublement > Conférence de consensus

Documents joints

Publié : 8 janvier 2018
Format PDF Enregistrer au format PDF

Conférence de consensus

Des recommandations ont été rédigées par un jury d’acteurs de terrain suite à la conférence de consensus sur le redoublement et ses alternatives qui s’est tenue les 27 et 28 janvier 2015 à Paris

Conclusions de la conférence de Consensus du CNESCO

"Le redoublement a des impacts scolaires et psychosociaux négatifs sur les élèves. Une partie des constats dressés par le Haut Conseil de l’évaluation de l’école (HCéé) en 2004 est encore valable en 2015 : le redoublement n’est pas une seconde chance. Il ne fait pas progresser les élèves ; il est socialement inéquitable ; Il affecte négativement la motivation et les comportements des élèves ; il stigmatise les élèves.

La recherche sur le redoublement s’est grandement renouvelée et enrichie au cours de la décennie passée, et, à la question de son impact sur les élèves, fournit une réponse concordante avec les observations des praticiens. Il semble qu’on puisse dire, aujourd’hui que le redoublement peut avoir des effets positifs faibles sur les performances scolaires à court terme et dans certains contextes précis, mais que ces effets se dissipent très rapidement et deviennent, le plus souvent, négatifs à plus long terme.

Les effets sur le développement de l’enfant en termes de motivation, de rapport à l’école, d’ambition et d’estime de soi, restent toujours négatifs dans la durée. Le redoublement modifie les trajectoires d’orientation et les carrières scolaires et pourrait détériorer les conditions d’insertion dans la vie active. Il reste enfin le meilleur prédicteur du décrochage.
Ces effets sont d’autant plus marqués et délétères que le redoublement intervient tôt dans la scolarité de l’enfant."